Réflexions autour du support numérique

Les articles proposés sur ce site étudient les façons dont nous pourrions écrire, chercher, enseigner, vivre, dans le monde numérique qui s'offre - ou plutôt qui s'impose - à nous ; et comment ce passage généralisé au support numérique modifie jusqu'à la façon dont nous pourrions penser.

Depuis 1998 je mène des activités d'enseignement et de recherche en informatique à l'Université de Technologie de Compiègne, spécialisées en ingénierie des documents numériques. Mes spécificités sont :

  • de m'inscrire dans une approche de recherche technologique fondée sur l'articulation entre recherche théorique, usages réels et développements informatiques ;

  • d'avoir co-inventé et de participer à l'élaboration du logiciel Scenari, logiciel de conception de chaînes éditoriales encore aujourd'hui unique en son genre ;

  • et d'articuler mon enseignement de l'informatique avec l'usage du document numérique pour la pédagogie.

Je souhaite à travers le site As we may formaliser et capitaliser ces pratiques et recherches. Les articles qui composeront ce site tenteront d'allier la rigueur de l'exposé scientifique et la volonté de pédagogie et de vulgarisation qui me semblent nécessaires devant l'enjeu que le numérique représente. J'ai préféré que ce site s'enrichisse progressivement, au fur et à mesure de mes productions, plutôt que d'attendre l'improbable moment où il me satisfera pleinement. Je communiquerai les ajouts de nouveaux articles, ainsi que les enrichissements apportés aux articles déjà publiés.

La décentralisation d'internet : perspectives historique et technique

« Au commencement était internet, un réseau de réseaux qui était bête, pour que chacun d'entre nous puisse décider ce qu'il veut en faire. (Aigrain, 2013[1]) »

Suite de l'article La redécentralisation d'Internet : une question de pouvoir et littératie, je présente dans cette troisième partie les fondements en faveur de la décentralisation d'internet, ainsi que l'enjeu de la neutralité du Net.

Lire les articles

La redécentralisation d'internet, Merci Google !

J'initie un article sur la redécentralisation d'internet, que j'ai sous-titré une question de pouvoir et littératie. L'idée est d'abord de montrer en quoi il y a un enjeu réel à se préoccuper de nos infrastructures matérielles et logicielles à l'heure où nos usages sont totalement intégrés au réseau ; et ensuite de montrer que des initiatives associatives ou entrepreneuriales rendent aujourd'hui certaines alternatives accessibles à chacun.

Lire les articles

Projet de MOOC littératie numérique

Nous présentons dans une nouvelle série d'articles le programme d'une recherche-action ayant pour objectif de mettre en place et d'étudier une formation massive et ouverte à la littératie numérique.

Le premier article introduit un tel projet dont les objectifs pédagogiques seraient :

  • savoir se repérer dans le monde des objets numériques en mobilisant des concepts permettant d'en comprendre le fonctionnement ;

  • savoir adapter sa lecture et sa production d'écrits numériques à tous les contextes en développant une posture réflexive sur ses pratiques.

Lire les articles

Couvrez ce Schmoc que je ne saurais voir

Est-il raisonnable de ne pas croire aux schmocs ? En se référant à la multiplicité des pans de la société touchés par le numérique et les différentes formes de désintermédiation qu'il rend possible, on peut au moins faire preuve de prudence.

À mon avis, les bastions de l'enseignement traditionnel que sont le financement public et le diplôme ne sont peut-être pas si solides qu'ils ne paraissent.

Et s'ils devaient tomber, que resterait-il vraiment à l'université pour se défendre ? Sans tartufferie...

Lire les articles

Les schmocs, ces barbares

Le terme de barbare désigne les initiatives liées au numérique qui bouleversent l'ordre socio-économique établi. Ces entreprises barbares partagent un positivisme numérique et une posture disruptive : le numérique change le monde, c'est souhaitable, et seuls de nouveaux entrants peuvent en être les apôtres. Si la posture est parfois caricaturale, la vision est néanmoins très riche d'enseignement et les résultats souvent surprenants.

Lire les articles

Schmocs "Schmilblick online courses"

En attendant, j'ai publié deux notes de lecture qui viendront alimenter cet article : "An Avalanche Is Coming" (Barber et al. 2013) et "Why MOOCs won't save our education system" (Collins, 2013).

Lire les articles

Ce que le numérique fait à l'enseignement, ce que l'enseignement peut faire du numérique

Cette série d'articles prolonge une intervention effectuée lors de la journée d'étude "L'éducation aux médias éducatifs : un levier pour faire évoluer les pratiques", le 18 février 2015 à l'Université de Haute-Alsace et une intervention annuelle dans le cadre du cours "Compétences professionnelles" de l'école doctorale de l'UTC.

Lire les articles

Par le prisme des tropismes

J'ouvre une nouvelle section sur Aswemay, destinée à illustrer les fonctions et tropismes du numérique à travers des technologies, des actualités ou des faits de société.

Contributions de pairs à pairs

Depuis 2013, j'ai mis en place à l'UTC dans le cadre de deux de mes enseignements un exercice de contribution de pairs à pairs. Cela consiste à demander à chaque étudiant de réaliser une partie du cours pour les autres étudiants. Les étudiants sont également impliqués dans des processus d'évaluation et de revue entre pairs, ainsi que dans l'alimentation d'une année sur l'autre d'une base de supports de cours centralisée.

Lire les articles